invention de la Pépibole

Une hyperbole est une figure de style utilisant lexagération afin de marquer les esprits et en la matière notre cher Guillaume Pépy en avait produit une fameuse, une comme on n’en entend pas souvent.

C’est un extrait d’un entretien donné aux « Echos » fin février. En raison d’un effet de surprise abyssale, l’article prévu pour le moi de mars arrive avec un retard qui rendrait jaloux n’importe quel cheminot, Guillaume en tête. Le rédacteur vous présente ses excuses pour la gène occasionnée.

Jugez par vous même les propos de ce brave Président de la SNCF  «  Notre objectif est de faire en sorte que chaque heure payée soit une heure productive » 

Une simple exagération serait d’espérer que chaque heure payée soit travaillée, ce serait déjà une hyperbole, une belle.

Qu’elle soit en plus productive? Là il devient révolutionnaire dans ses propos notre bon Monsieur Pepy. Si il y parvient, la prise de la Bastille passera pour de la roupie de sansonnet. Et il faudra trouver un nouveau mot, maxibole, mégabole, gigabole…?

Lâchons nous, osons tout, ce serait carrément une Pépybole!

J’ai fait quelques recherches d’hyperboles, je me suis amusé au jeu des pépiboles et je vous propose quelques traductions  :

l’hyperbole la pépibole
avoir une tonne de paperasse avoir une tonne de retard
une histoire vieille comme le monde une histoire vieille comme un TER
Sa vie est un enfer sa vie est un TER
Un travail de romain un travail de cheminot (non là je déconne…)

Mais je m’incline devant les génies Renaud dans « marche à l’ombre » avec « épais comme un sandwich SNCF » ou mieux encore Molière dans Tartuffe « Ses moindres actions lui semblent des miracles. »

Chez Renaud, on sent le vécu, avec Molière on comprend qu’il a bien connu le Président de la SNF de son époque!!!

Publicités
Cet article a été publié dans littéraire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour invention de la Pépibole

  1. totophobe dit :

    Le motif de la prochaine gréve des cheminots? I
    La mobilité! Les cheminots sont profondément contre la mobilité. C’est pour cela qu’il ont signé leur contrat de travail: pas de mobilité. C’est vraiment des champions ces cheminots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s