Une pensée de fer

Nansen, célèbre explorateur a dit :

La patience est la principale vertu réclamée à l’explorateur polaire  mais la prévoyance est la seconde

fou du train vous dit

La patience est la principale vertu réclamée au navetteur ferroviaire  et la prévoyance est inutile.

Publicités
Cet article a été publié dans littéraire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Une pensée de fer

  1. l'écho des savannes dit :

    Oui, la prevoyance est impossible. La sncf c’est l’ouverture de tous les champs du possible. Chaque explorateur se préparant pour le contact avec la tribu des cheminaux doit se préparer à la rupture de la normalité. Et chercher sa préparation dans google image à  » survivalisme », « preppers », » bug out bag », « every day carry ». etc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s