designers hors d’usage

C’est sûr la SNCF a ses « Designers maisons ». J’ai pris pour la 1ère fois les nouveaux TER mis en service récemment en PACA. Cela fait quelques semaines que je les côtoie sur les quais.
Dés l’approche, vous sentez que le fabricant a fait du beau travail, ligne superbe, le train vous donne envie de monter, il vous donne presque envie d’aller au boulot. Il pourrait même vous en donner l’envie tous les jours si la SNCF en avait envie elle même… tous les jours!
Je remercie la Région PACA de nous offrir des nouvelles rames, de prendre soin de nous, je l’admire d’investir encore dans la SNCF, je la plains de croire encore qu’il peut y avoir de l’espoir avec la SNCF, à ce stade j’ai une pensée émue pour Sainte Rita, la patronne des causes perdues, qui est forcément intervenue pour défendre la SNCF. Je crois qu’elle est bien la seule à en être encore capable.
J’avais bien vu, depuis le quai au travers des grandes surfaces vitrées, des sièges au look pas très sexy mais j’étais tout content d’essayer ces rames flambant neuves. Les couleurs sont affaire de goût, je sais, mais là elles ont un côté « neuf défraîchi » comme si le créatif avait voulu recréer une atmosphère « high-tech années 70 ». Je sens la nostalgie ferroviaire du vieux cheminot devenu chef du design après une longue vie de violents combats et qui a décoré au 21ème siècle le train dont il rêvait en début de carrière, 30 ans plus tôt. Par bonheur, la carrière des cheminots est très courte, la nostalgie chez eux ne renvoie pas trop loin en arrière sinon Dieu sait à quelle époque nous serions remontés.
IMG_1006Et le résultat n’est pas grisant de gaité, voyez à côté, les sièges illuminés par le soleil du midi font illusion mais les sièges non exposés à sa lumière sont tristes comme des belges sur la plage de Saint Tropez un jour de pluie en plein mois d’août.
Là, vous avez un 1er indice que le désigner est « maison ».
Mais bon, encore une fois, c’est une histoire de goût et je ne suis pas le meilleur juge pour les couleurs, la rame est longue, fonctionnelle, avec de grandes surfaces vitrées, l’atmosphère est claire, vous la parcourez volontiers, vous êtes content de respirer le neuf et fatalement vous vient l’envie de s’assoir.
Et alors… vous vous asseyez. Et là vous en êtes sûr que le désigner est « maison », définitivement sûr! On n’est plus dans les années 70, non, non, on est sous Louis XVI, confort désastreux, assise dure, le bas du dossier vous renvoie vers l’avant, votre tête va plus naturellement vers l’appui tête devant vous que vers le vôtre, vous avez en permanence l’impression que vous allez tomber vers l’avant alors vous poussez sur vos jambes pour garder l’équilibre sur le siège.
Je disais que le train, sur le quai, pouvait donner envie d’aller au boulot, le siège s’assure que vous y arrivez bien éveillé mais peut être pas reposé tant il est inutile d’espérer dormir dans ces sièges. Essayez de pauser votre tête sur l’appuie tête, le vôtre (celui de devant c’est trop facile) minerve assurée en moins de deux stations. Bon d’accord le style Louis XVI se préoccupe peu du confort de la tête et des vertèbres, mais tout de même!
Vous passez derrière pour voir les coordonnées du commissaire priseur qui a vendu ces vieux clous à la SNCF mais non c’est du neuf enfin du neuf dans son genre, dans le genre cheminot, une carrière courte mais le sens de l’histoire.
Vous vous rasseyez, confirmation, toujours aussi dur, pour soulager l’effort de vos jambes, le mieux est d’ouvrir la tablette pour vous retenir avec les mains et si vous êtes habile vous pouvez en profiter pour travailler, le temps gagné vous permettra de dormir au boulot pour récupérer du trajet.
Plus la peine d’aller en salle de sport pour vous démolir les articulations, le dos etc … prenez le train, c’est encore plus efficace. Les nouveaux TER, tous les Kiné leur disent merci!!!
Y a qu’un Designer SNCF pour oublier à ce point qu’il va y avoir des usagers dans le train, pour ignorer à ce point que cet usager a peut être des attentes, des jambes, un dos, … et même une tête et des vertèbres auxquels il tient, lui!
Je ne sais pas comment la SNCF a sélectionné ses designers, des anciens garde barrière frustrés par une vie à regarder passer des trains dans lesquels ils ne montaient jamais? Un syndicaliste déchu pour cause de travaux somptuaires dans son bureau et qui voudrait se faire pardonner? des guichetières aigries par des clients grincheux? un descendant de Robespierre qui a voulu venger son ancêtre de l’inconfort de son dernier voyage dans la charrette des condamnés? va savoir… Un vrai mystère mais en  même temps, quand vous voyez la trogne à M. Pepy et au secrétaire général de la CGT CHEMINOT (j’ai oublié son nom) vous comprenez que cette culture du design hors d’âge et hors d’usage vient de loin dans cette maison. Bref l’espoir n’est jamais interdit mais pour y croire encore … même Sainte Rita a du mal!!!
Publicités
Cet article a été publié dans humouristique, le matériel, ah le matériel !!!. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour designers hors d’usage

  1. J’ai pris à plusieurs reprises le Regiolis… Y a du positif, silencieux, bonne stabilité en ligne, beaucoup de places pour ses jambes. En revanche, comme tous nouveaux matériels en fait, la dureté des sièges…
    C’est dommage… Dans la vie, il ne devrait y avoir que la kekette de dur. Mais je constate avec un plaisir non dissimulé que l’espace des toilettes est important. Ca fait du bien car il est enfin possible de se faire du bien dedans, avec une ou plusieurs maitresses, de passage dans chaque gare… Et à l’heure s’il vous plait!! Quand elles sont bien réglées…

  2. Le design comme mot ou comme concept est apparu en France dans les années 70. je ne parle pas de la propagande culturelle qui veut, maintenant, reconstruire l’origine du design et se l’apprprier. ( Comme les architectes qui disent que se sont des architecte qui ont construit les pyramide! L’ordre des architecte c’est en 1944!)

    Ce qui était très bon devant tes yeux de gamin était peut-être très bon pour l’époque! Mais vu par un designer prospectiviste d’aujourd’hui? Très bon par rapport à la 2 deuch? A la 4L? Les quelques  » designers » chez Alstom ou Bombardier prétendent ne pas pouvoir travailler: plomber par des techniciens et des cahiers des charges sans humanité.

  3. J’ai plutôt l’impression du contraire…
    A l’époque, la SNCF avait son propre service d’ingénierie, de design et de conception de matériels roulants. Elle nous a pondu les voitures Corail au confort très bon, les turbotrains que j’ai connus étant plus jeune, les rames grand confort (c’était ENORME, j’en garde d’excellents souvenirs). C’était du très beau et du très bon…
    Aujourd’hui, c’est Alstom et Bombardier. Fort est de constater que ce n’est plus ce que c’était… Si au moins le cahier des charges était plus exigeant en terme de confort du passager… Seulement, pour du matériel TER, la région paie beaucoup. Elle veut du matériel peu cher. Forcément, on ne peut pas tout avoir…

  4. docteur etn sexologie dit :

    Les designers compétents savent produire du retro design, du design vintage, du design authentique…puisque cela correspond à une attente de certains clients. Alors comment savoir si il s’agit de design donné aux cheminots puisque que c’est le seul design qu’ils peuvent accepter. ou si c’est du design fait par des cheminots qui ne savent pas évoluer?
    Ce qui est évident c’est que les cheminots vivent encore en 1936 et à l’époque du film propagande la bataille du rail. leurs seuls références culturelles!

    Mais pourquoi penser au métier de designer pour les cheminots? On pourrait parler d’esthétique industrielle. Ou même rermonter encore: dessin industriel Avant les années 60. Ou il s’agit d’utiliser le Té et l’équerre. Ainsi que l’encre de chine sur du calque. Avec de tels outils et une telle methode ( Ligne droite mais pas de rough) le confort du client ne fait pas partie du questionnement! Et encore moins sont ressenti!
    Quand il y aura des designers la sncf, il y aura des clients heureux!

    PS: Lorgnon: le désign professionnel c’est la démocratie. Les profs d’etat et l’education nationale, , c’est le centralisme bureaucratique.

  5. Professeur Lorgnon dit :

    A chaque « nouveauté », je me pose la question.
    Et si c’était l’Inquisition le designer ??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s