co entreprise IBM SNCF

La SNCF  & IBM avaient créé une filiale commune chargée de mieux gérer la sous-traitance informatique de la SNCF, le développement des projets etc …

Entre deux grands spécialistes des bugs en tout genre, on pouvait imaginer une collaboration longue et fructueuse, qu’ils fassent plein de beaux enfants etc …! IBM, personne ne me contredira, est un expert de l’économie virtuelle, de la dématérialisation. Mais IBM n’avait pas encore connecté ses premiers transistors que la SNCF avait déjà inventé, mis au point et éprouvé son concept du train fantôme.

Dématérialiser les trains, virtualiser les horaires, augmenter l’irréalité, cadencer le néant… sont des concepts maîtrisés de longue date par les informaticiens de la SNCF, c’est même leur routine quotidienne.

Entre ces 2 experts du virtuel nous ne saurons jamais lequel des deux auraient le plus appris de l’autre. Est ce étonnant? les informaticiens de la SNCF ont jugé qu’ils détenaient des secrets trop considérables pour les partager avec des suppôts du grand capital… et le projet a capoté.

Les informaticiens de la SNCF ont repris les bonnes méthodes maison:


Publicités
Cet article a été publié dans humouristique, je les aime. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour co entreprise IBM SNCF

  1. lulu dit :

    Oui, la réalité! Cela me rappelle quand je suis allé au siège de IBM à NY. Impressionnant d’organisation.
    On se demande combien de contrat de partenariat IBM a signé au niveau mondiale. Et combien en a signé la sncf.
    Combien de prise de participation par IBM et combien par la sncf.
    Etc…
    Mais pourquoi discuter. Il est évident qu’un manetteur de la sncf comme stephadc peut avoir une opinion fondée sur le niveau professionnel des personnels de IBM ( Et ceux choisis par IBM pour travailler à la sncf.)
    On se demande même pourquoi la sncf a fait appel à IBM. En toute logique ce devrait être IBM qui demande de l’assistance aux cheminots de la sncf.

  2. stephadc dit :

    Je connais beaucoup de monde dans l’informatique , tant à la SNCF que chez IBM ou d’autres , jusqu’au USA , les mauvais ne sont pas difficiles à reconnaitre!
    Ici , je parle d’expérience et de vécu , pas d’idées reçues !
    La réalité n’est pas seulement celle que tu vois !

  3. lulu dit :

    Ce qui est bien à la sncf c’est que aussi mauvais soient certains de ses métiers, les cheminots se félicitent toujours de pouvoir trouver pire. Ou d’imaginer que d’autres sont pires!

  4. stephadc dit :

    C´est clair que nos informaticiens sont mauvais , et vous ne connaissez que la partie  » visible » , en interne , c´est encore pire!
    Mais IBM est encore pire que nous .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s