un petit air d’Autriche

Dans un commentaire du 06 août, « stephadc » me demandait plus de précisions sur mes expériences ferroviaires autrichiennes.
Alors je vais vous en faire tous profiter. Pour commencer, dressons rapidement le décor. Il s’agit d’une ligne secondaire, sorte de dérivation de la grande ligne principale Innsbrück – Salzbourg – Vienne, équivalent de notre Paris Lyon Marseille. Cette ligne secondaire se branche d’un côté prêt d’Innsbrück de l’autre à Salzbourg et dessert entre ces deux points des vallées très habitées et très actives avec des hauts lieux touristiques comme ZELL AM SEE ou encore KITZBÜHEL.
Elle ne connaît que deux types de circulation du TER omnibus et des marchandises. La fréquence est de 35 trains de passagers, je dis bien TRENTE CINQ, dans chaque sens les jours de semaine plus autant de trains de fret à peu près. La circulation est permanente et d’une régularité étonnante pour un français et parfois plus … quand vous comptez utiliser ce train pour revenir d’une longue randonnée pédestre entre deux vallées et que vous apercevez les portes de votre train qui se referment alors que vous entrez dans la gare dans les dernières secondes de la minute affichée sur votre fiche horaire, vous avez une pensée pour les celles du pénitencier, vous savez ces portes qui se referment etc etc … et derrière les quelles vous enverriez bien tous ces gens trop à l’heure pendant vos vacances et tous les autres en retard toute l’année quand vous bossez!!!
Les usagers sont majoritairement des locaux, beaucoup de salariés entre domicile et lieu de travail, de jeunes vers les lycées des vallées ou vers des fêtes de village, quelques touristes mais assez peu. Le nombre important de trains évite leur surpeuplement.
Vu l’absence de tags et l’état des trains toujours nickel, on comprend que l’usager n’est pas du tout le même que chez nous… C’est sûr qu’il est plus simple de transporter des autrichiens que des français!!!
Les trains de fret sont encore plus impressionnants, d’une longueur parfois interminable et mêlant toutes sortes de marchandises, lait, voitures, bois, matériaux de construction, essence … et j’en vois plus en une journée là qu’en une année en France!!! C’est un peu comme si une trentaine de trains de fret faisaient tous les jours le trajet sur Marseille Gap… de la pure science fiction.
le contexte réglementaire est probablement différent. Même si l’ÖBB est un monopole public dans la même situation que notre SNCF, seul le trafic grande ligne semble ouvert avec le passage des ICE allemands sur les grandes lignes, j’ai vu des choses peu probables chez nous:
– un chauffeur de livraison de fuel domestique se réapprovisionnant direct lui même au wagon sur un quai accessible directement depuis la route nationale
– des quantités de gares dotées d’équipements récents pour le fret
– ou encore dans une gare de moindre importance, un agent qui vend les billets, surveilles sur un concîole derrière lui l’approche du train et fermant son guichet le temps d’aller sur le quai superviser l’arrêt du train en gare … moyennant quoi, la plupart des gares sont actives…
– j’ai vu des gares, trop peu fréquentées pour abriter un guichet, réorganisées en superette avec bar et salon d’attente attenants, très pratiques et très vivantes sans pour autant se prendre pour des « gares en mouvement » …
Bref, pour un navetteur habitué au train train de la SNCF, ce n’est même plus un autre monde, c’est une autre planète.
Ah une dernière précision. les tarifs sont plus élevés que chez nous. je ne vais pas vous donner de chiffres précis, j’ai perdu les notes que j’avais prises. Je suis français, moi, pas autrichien… mais j’ai constaté que les prix étaient plus élevés. Eh oui, le service, public ou pas, a un coût et à force de l’oublier, le service, public ou pas, disparaît!!!

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour un petit air d’Autriche

  1. lulu dit :

    Merci. Désolé de la petite aigreur de mon message. Mais je commence à fatiguer de la fréquentation des censeurs.
    L’internet n’est plus, et de loin.,cet espace de liberté qu’il était à l’origine. C’est devenu l’incubateur de tous les sectarismes.pour rester poli et correct

  2. fou du train dit :

    aucune idée sur la disparition du commentaire, après recherche je l’ai trouvé dans la corbeille, certainement suite à une fausse manoeuvre de ma part hier soir.

  3. lulu dit :

    Est-ce trop demandé que d’avoir des explications pour la suppression de mon message? Je sais qu’à la sncf, ce serait trop demander. Mais ici?
    Merci d’éviter le genre: « c’est pas gentil. » « Ici ceux qui ont une âme noire ne sont pas les bien venus » etc…

  4. lulu dit :

    Oui, mais en Autriche, c’est plus moins couteux de construire des voix ferrées. cela coute moins cher parce qu’il n’y a pas de montagne. Ni d’arbres qui perdent leur feuilles etc…

  5. Professeur Lorgnon dit :

    J’étais allé en Autriche il y a bien longtemps, en 1974, mais en voiture.
    Le taux de change était d’un schilling pour 0.30 F ce qui paraissait ridicule.
    Oui, mais, absolument tout était nettement plus cher et je suppose que ça n’a pas changé.
    C’est fantastique le service des marchandises en Autriche !
    Quand je pense qu’en 30 ans j’ai assisté au démantèlement de toutes les gares de marchandises de mon coin et j’ai vu l’activité des gares de triage de Noisy le Sec et Vaires sur Marne tendre vers moins l’infini !
    La différence entre l’Autriche et la France, c’est une volonté politique pour utiliser à fond les lignes ferroviaires.
    ici l’état préfère les camions (tout en décriant) car il parait que c’est bon pour l’emploi …. de chauffeurs payés au lance-pierre et virables du jour au lendemain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s