l’espoir!!!

TER Nice Marseille le 20 mai 2010, départ des Arcs à 7h07

Il est un peu plus 7h sur le quai, le train va arriver d’un moment à l’autre, , le « speaker » avec sa voix locale explique que les trains en provenance de Marseille sont annoncés avec un « retard indéterminé »

Des passagers voulant aller jusqu’à Marseille s’inquiètent de leur heure d’arrivée  et obtiennent une réponse rassurante

  • Pas de souci le problème est en gare à Marseille, cela n’empêchera pas le train d’arriver là bas.

Tout le monde monte à bord, le train part, il n’a pas encore pris sa vitesse de croisière, le fond de la rame est encore dans la gare, et le contrôleur nous annonce:

  • En raison d’un accident de personne en gare de Marseille, notre train sera retenu pour une durée indéterminée en gare de Carnoules

Le premier réflexe de tous les gens montés en gare des Arcs, réflexe évident pour toute personne non habituée au fonctionnement de ce gigantesque bordel appelé SNCF, aurait été de tirer le signal d’alarme, de revenir à pied à la gare des Arcs, maximum 10 minutes de marche à cet endroit du trajet, de prendre sa voiture et de se démerder. Mais nous sommes tous tellement réduits à l’état de larve par le traitement que cette « société de rien du tout » nous inflige à longueur d’année qu’on ne réagit même plus.

Nous voilà immobilisés en gare de Carnoules alors que plus de la moitié des passagers vont à Toulon. Tous ces gens sont arrêtés en pleine cambrousse à 30 kms de leur destination, Toulon, qui se situe elle-même plus de 50 kms avant l’incident.

  • Pourquoi avoir quitter la gare des Arcs alors que le problème était connu : les gens ayant pris  le train, la SNCF n’est plus tenue de rembourser le billet
  • Pourquoi rester à Carnoules : cela simplifie la gestion du trafic à Toulon
  • Etc …
  • Et les impératifs des usagers ? MAIS ON S’EN BRANLE MONSIEUR, VOUS CROYEZ QU’ON A QUE CELA A PENSER NOUS NOTRE PROBLEME C’EST LES TRAINS, LES VOYAGEURS ILS SE TAISENT LES VOYAGEURS

À ce moment là ma colère est sans limite, mon article s’intitule « le ponpon de la connerie » et la SNCF est la « Société Nouvelle des Connards Ferrés »  …

Mais tout à coup, vas savoir pourquoi, le re départ est annoncé, le train quitte Carnoules après une quinzaine de minutes d’atermoiement et nous pouvons au moins rejoindre Toulon. Je me calme, je me dis que je devrais effacer tout ce mal que je viens d’écrire. Mais non je le garde et le publie

  • tout ce mal je l’ai pensé par précipitation soit, mais je l’ai pensé et je l’assume
  • cela m’a fait du bien de l’écrire pour l’évacuer
  • la SNCF depuis des années qu’elle me torture peut bien subir ma médisance de temps en temps

je finis cet article en pensant qu’il y a peut être encore un espoir de rédemption  pour nous … l’article s’intitulera donc « l’espoir »,  ce n’est pas du Malraux mais le sujet n’est pas non plus si grave …

Publicités
Cet article a été publié dans polémiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s