l’avis d’un cheminot

Ci dessous, la reproduction du commentaire d’un cheminot publié sur la page  « ô agents ». Impossible de toujours brocarder la boutique SNCF  sans de temps en temps  mettre en première ligne les avis de ceux qui s’efforcent de la faire marcher au quotidien.

merci à GERMANIKUS pour sa contribution

Bonjour, je suis cheminot à Avignon et je tiens à vous féliciter pour votre réquisitoire.
Le style est propre, les idées sont claires et l’argumentation censée.
Du fait de notre position, il ne nous est pas toujours facile de se mettre à la place de notre client et usager ( je suis de ceux qui pensent que ces 2 termes ne sont pas contradictoires). En effet les besoins et les attentes évoluent sans cesse et je dois confesser que oui nous avons du mal à nous y adapter.
Vous avez raison d’être en colère.
Le truc qui me titille c’est cette vindicte populaire qui s’échine à mettre en exergue le personnel d’exécution. Depuis peu j’ai remarqué la résurgence de cet étrange phénomène à vouloir à tout prix trouver un unique responsable. Je pense aux hommes politiques qui s’indignent devant les TV alors que nos propres grand pontes sont des fonctionnaires issus des grandes écoles politiques, que notre président est un ami personnel de vous savez qui et que la femme de mon supérieur direct est secrétaire de l’antenne locale d’un grand parti, et j’en passe des meilleures.
Vous devez savoir que depuis quelques années les gares n’ont plus aucune autorité sur la gestion du matériel et des personnes. Nous ne sommes plus que des exécutants au service d’une entité régionale ou nationale qui décide de tout. Cette organisation à l’avantage de réduire les coûts mais la gestion lointaine des avaries locales peut être très préjudiciable. D’autant plus que le responsable régional suit à la lettre les conventions avec les assos et il doit rendre des comptes. De plus il y a de moins en moins de techniciens qui contrôlent le bon fonctionnement des installations, tous ces métiers ne servent à rien (citation de notre directeur) car les défaillances sont rares et donc dans une proportion acceptable, ils sont supprimés. Et enfin le principal souci de notre hiérarchie est la notation du client mystère. Notation qui définira leur prime. Cette note sert à juger “l’emballage” du produit tel que le port de la casquette et du badge par les agents … Aucune prime ne découle de la ponctualité des trains.
Et puis il y a nous les cheminots, faut bien dire que des fois notre réputation est bien justifiée, même si l’on est pas payé quand on fait grève (ça serait un peu con, non ?) oui, nous sommes trop frustrés pour ne pas aimer ça.
Encore une fois je comprends votre dépit, bonne journée à vous.

Publicités
Cet article, publié dans je les aime, les agents, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour l’avis d’un cheminot

  1. stephadc dit :

    De manière générale , les passionnés souffrent de l’évolution de l’entreprise , et ce , de tous temps !
    Il y a quelques années , un CTT (cadre transport traction ) à mis fin à ses jours suite à sa mise en retraite d’office , il faisait aussi parti de ces passionnés qui sont animés par le chemin de fer , et qui le font vivre !
    Je n’ai pas encore assez de recul , ou plutot l’évolution n’est pas encore assez prononcée , pour que je puisse définir mon ressentiment !
    J’ai juste le sentiment que le meilleur s’éteint toujours trop tot !

  2. Je ne sais pas si « Monsieur » vient ou revient surfer sur ce blog

    A tout hasard …

    Message à vous « Monsieur » :

    Monsieur je vous ai lu et relu.

    Bien sur que et pourtant toutes les retenues que vous avez porté dans votre témoignage, vous pourriez être sujet ou que vous vous exposez à hire.

    Or en vous lisant je me suis souvenu justement d’une appréciation qu’avait fait en son temps l’un de vos patrons (M.Langlois) en parlant de « Vous ».

    En raccourci , disait t il lors d’un interview avec les sénateurs, « A la SNCF, je rencontre des gens formidables, mais ce ne sont que des techniciens passionnés par le train. Il est de ma mission de leur donner la dimension commerciale et du service au client »

    Ceux ci, dénigrés, tels que Vous, j »ai pu – c’est un honneur, une chance – les rencontrer à l’occasion d’un projet. (voir dans ce blog : https://foudutrain.wordpress.com/2009/09/07/condamnee-a-la-proutitude-eternelle-le-resultat/#comments)

    Et puis …
    Et puis …
    Vous lisant, « Vous » m’avez ré_ animé un souvenir : celui d’un de mes oncles.
    Celui ci qui après tant d’années consacrées à la construction cette œuvre Nationale que fut en son temps « la SNCF ».
    Celui ci peut être devenu fragile – conséquence de son engagement dans la résistance au temps où « la SNCF » participa et la déportation qui suivit … va savoir ??

    Celui ci qui de toute façons ne supporta pas dans son dépôt à Verdun, d’être contraint de découper au chalumeau les machines à vapeur qu’il bichonnait depuis tant d’années.

    C’est ainsi qu’au fil d’une « incompréhension », qu’un jour de 1973 début 1974, qu’un jour plus gris et au ciel plus bas que d’habitude à cette époque de l’année en Lorraine, toutes affaires bien pliées sur sa mobylette il choisit de disparaitre dans la Meuse.

    …..

    No comments please

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s