L’affichage qui tue

« par suite de l’arrêt de travail d’une catégorie de personnel, le train 881556 à destination de Toulon est supprimé »

Sur le panneau lumineux, la ligne qui tue !

Qui n’a pas lu un jour cette annonce, par un froid matin de janvier à 6H15 dans la nuit encore bien noire quand le buffet de la gare n’est même pas encore ouvert, qui n’a pas passé une demi heure dans sa voiture par – 4°, et oui il arrive que la température chute parfois chez nous aussi, bref qui n’a jamais fait cette délicieuse expérience ne pourra pas saisir complètement les subtilités de mes propos sur ce blog ou ne les croira pas.

Déjà, faut encore que l’annonce soit faite !

Il peut arriver que le seul indice « de l’arrêt de travail d’une catégorie de personnel » soit l’absence du train au panneau d’affichage, direction alors le guichet

– Le 6 h 18 pour Toulon n’est pas affiché, vous savez si il est annulé ?

– Ah bon il n’est pas affiché ? je me renseigne

– …

– et oui apparemment  il est annulé

– !!!!!!!!!!

La SNCF a une si haute opinion de ses usagers qu’elle fait une confiance aveugle et illimitée en leur capacité d’adaptation à ses aléas et qu’elle se permet d’annuler des trains avant le lever du jour de façon totalement impromptue.

  • Il est évident qu’un usager qui vient à 6H du matin à la gare le fait pour profiter de la fraîcheur matinale et non parce qu’il a de quelconques obligations professionnelles et que, de cette fraîcheur matinale, il en profitera aussi bien dans sa voiture en attendant le train suivant.
  • Il est bien connu qu’un usager qui vient à 6H du matin à la gare a eu tout le temps de consulter Internet le matin au saut du lit pour voir si son train a les honneurs d’un arrêt de travail ou s’il va se contenter de partir dans l’anonymat et la normalité. Microsoft, dans une prochaine version de Windows, au lieu d’y inclure 36000 gadgets à la con, serait bien inspiré de se pencher sur le sujet et de proposer dans la version française un plug-in spécial «SNCF – arrêts de travail». En grands spécialistes des bugs organisés, ces deux là ne devraient pas avoir de mal à trouver un langage commun.
  • Et enfin, un usager qui débarque à une heure aussi matinale, avant même que les premiers bus et les premiers taxis ne circulent il a bien fallu qu’il vienne avec sa voiture, la preuve il attend à l’intérieur le train suivant.

Pourquoi alors il ne va pas jusqu’à se destination finale avec son véhicule au lieu de s’y geler à l’intérieur ?

– je vous le demande, pourquoi ?

si ce n’est pas juste pour embêter la catégorie de personnel qui s’est arrêtée de travailler et qui le fait uniquement pour défendre le service public et assurer le maintien d’un haut niveau de service aux voyageurs.

– Quoi ? il paie un abonnement mensuel et il ne voit pas pourquoi il devrait prendre sa voiture et payer le péage le parking et l’essence en plus ?

– Alors il attend le suivant !

Vu l’ignorance assumée sans le début d’un complexe par le Monsieur du guichet quant à cette annulation, on comprend que cet arrêt de travail fait partie de son train – train.

On le pardonne, il ne va pas faire mea culpa à chaque fois qu’un usager reste sur le quai, il ne s’en sortirait pas et puis il n’est pas rentré dans les ordres mais à la SNCF

Il n’est donc pas du genre à prier mais à être prié. On entraperçoit ici une première différence entre les 2 VF, la Vraie Foi et la Voie Ferrée.

– Il n’ y a jamais qu’un train annulé et plein d’autres à venir. Il y arrivera à son putain de bureau

Moi aussi, j’ai plein d’autres rendez vous. Pas bien grave si j’annule le premier, j’ai tous les autres pour remplacer …

A la SNCF, les trains, les voyageurs, … sont échangeables en permanence. Donc ils pensent que cela doit être pareil pour nous, nous manquons un rendez vous, une réunion, …

– pas la peine d’en faire un fromage, vous en aurez d’autres des rendez vous et des réunions ! On se calme.

Attention, ici, on ne parle pas de « mouvement social » mais de « l’arrêt de travail d’une catégorie de personnel ». En simple voyageur que je suis, même après de nombreuses années d’allers retours, même si l’incident est courant, je n’ai toujours pas le début d’un embryon d’idée de la signification de « l’arrêt de travail d’une catégorie de personnel » manifestement fort différent du « mouvement social ». La SNCF n’ayant pas la réputation de craindre le mot « mouvement social », on comprend que si elle prend la peine d’écrire « l’arrêt de travail d’une catégorie de personnel » c’est qu’il y a une nuance d’importance. On sent la différence aussi dans la communication, le « mouvement social » passe à la télé et prend immédiatement des proportions politiques. Dans l’arrêt de travail, même pas un petit passage sur FR3 dans un recoin d’une rubrique régionale, pas de statistique du type un train sur trois qui avance énormément le voyageur rien de tout cela, même pas un entrefilet dans le journal municipal local.

Tout le monde s’en fiche éperdument à commencer par toutes les autres catégories de personnel qui n’ont pas arrêté le travail.

Ça sent la bonne vieille histoire de famille qui ne regarde pas les voisins et encore moins le voyageur

On « lave notre linge sale en catégorie », pas le temps de faire circuler ce train, circulez y a rien à voir à part la grille d’horaire pour connaître le départ suivant.

  • On imagine le chef de gare ayant fait une remontrance sur un ton anormalement appuyé à un agent très impliqué dans la bonne marche de son service et qui pour montrer son courroux et marquer l’importance de l’affront reste chez lui.
  • Ou un guichetier et un conducteur en grand désaccord sur un usage indu par l’un de l’épouse de l’autre …
  • Ou un conflit sur des dates de vacances,
  • Ou encore sur le choix de la tenue de la catégorie de personnel en question…

Va savoir !

Et puis le lendemain, le train est au départ sans plus d’information, de commentaires. Je ne parle pas d’excuses. La douce et mélodieuse voix pré enregistrée, heureusement pour elle, ne manque pas d’occasions de présenter ses excuses, à défaut d’exprimer ses regrets, aux voyageurs à chaque retard. Paradoxalement, elle est toujours très discrète chaque lendemain d’un arrêt de travail d’une catégorie de personnel pourtant bien plus dommageable que les petits retards pour lesquels « la voix » se confond si volontiers en excuses.

Publicités
Cet article, publié dans je les hais, KLU KLUX RAIL, polémiques, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’affichage qui tue

  1. Tita dit :

    Une pub sympathique passe à la télévision « prénez TER pour aller plus vite! » Encore faudrait il qu’il y ai des trains. Encore une fois aujourd’hui même, depuis le changement d’horaire de la région PACA pour la ligne Marseille-Toulon , Le train fut soudainement supprimé.
    Lorsque l’on rentre dans la gare on ne sais jamais ce qu’il peut arrivé puisque au bout de 5 minutes que le train n’est toujours pas là, on entend la musique suivie d’une annonce de 5minutes de retard. Pour les trains supprimer: pareil!
    Tous les jours je prend le trains et je n’ai eu qu’une seule fois un train à 15h08 ou (pour les ancienne horaires)jamais a 15h03! Après cela on doit dire merci à la sncf, qui pour un oui pour un non fait une grève , et qui, sans aucune raison VALABLE annule, retarde, ou supprime des trains!

    Ps: un conseil, si vous rentrez chez vous en train, que vous avez prévu un rdv important à votre retour, prévoyez un grande marche au cas ou le train serait supprimé, retardé ou bien annulé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s