En Thé Euh Aire

à fredonner sur l’air des CHAMPS ELYSEES de JOE DASSIN

 

On s’ retrouve tous les matins et tous ensemble on prend le train

Du haut pays du bord de mer, tous le même TER

N’importe qui voyage en TER, des grands des p’tits, des bleus, des verts

Et il suffit de se parler pour s’apprivoiser

 

En Thé Euh Aire, En Thé Euh Aire

Cadre sup’ ou employés, étudiants ou retraités

Il y a toute l’humanité en Thé Euh Aire

 

Pas compliqué de se compter, toujours les mêm’ par tous les temps

On est content, on s’aime bien et heureusement

Ça serre tant, dans tous les coins, un sur tous et tous sur un

On a pas vraiment le temps de chercher un banc

 

En Thé Euh Aire, En Thé Euh Aire

Cadre sup’ ou employés, étudiants ou retraités

Il y a toute l’humanité en Thé Euh Aire

 

On se dit tout, on se dit rien, sur nos soirées, sur nos week ends

On essaie de pas trop penser au n’importe quoi

N’importe quoi du Thé Euh Aire, on préfère se requinquer

Pendant l’aller et au retour, chanter l’amour

 

En Thé Euh Aire, En Thé Euh Aire

Cadre sup’ ou employés, étudiants ou retraités

Il y a toute l’humanité en Thé Euh Aire

 

signé : foudutrain, abonné du TER en PACA

Publicités
Cet article, publié dans musical, poétique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s