07 JANVIER 2009 : le TER remercie la neige

dsc00239-b-low2

En ce matin froid du 7 janvier 2009, grand moment ! j’arrive à la gare des Arcs à 8H03, j’inaugure depuis deux jours le plaisir de prendre le 8h10 pour aller à Toulon (direct en 35 mn) qui me permet de gagner quasiment une heure de sommeil tout en arrivant à 9H à mon bureau : le bonheur.

Entrée dans le hall, l’horloge mes souhaite une bonne année mais le panneau d’affichage essaie de calmer mon enthousiasme , le train à une heure de retard…  il n’y parvient pas, ce matin ce n’est pas grave, j’ai rendez vous chez mon dentiste à 9H30, juste à côté de la gare et j’ai un rattrapage à 8H14 avec une TER (omnibus trajet 1H). Je reste cool, même quand je vois la PROUT (pour la signification du PROUT voir l’article qui lui est dédié dans la catégorie « le matériel, Ah le matériel » ) qui nous attend sur la voie de garage juste en face de nous.

Puis, rapidement, un doute m’assaille, la PROUT n’est pas encore à quai mais encore en voie de garage.Elle marche, fait un boucan pas possible, la vraie PROUT quoi ! je le sens pas cette PROUT qui devrait partir dans quelques minutes et qui est encore en voie de garage.

Nous allons alors vivre un moment d’anthologie, dont je vous restitue la bande son ici :

Voix de synthèse : « en raison de difficultés dans la préparation du train, le TER 17XXX en provenance de Nice Ville et à destination de Marseille Saint Charles, départ initialement prévu à 8H10, est annoncé avec un retard de 1 heure. Merci de votre compréhension »

bref bruit de la PROUT sur la voie de garage

Voix de synthèse : « en raison de difficultés dans la préparation du train, le TER 88XXXX à destination de Toulon, départ initialement prévu à 8H14 est annoncé avec un retard de 10 mn. Merci de votre compréhension »

Le bruit de la PROUT reprend le dessus.

EN CLAIR : le « cadencement », dispositif super, prévoyait 2 trains pour m’amener à mon rendez vous mais nos amis du TER ne sont pas parvenus à en préparer un seul dans les temps

j’en suis là de ma réflexion quand la voix du speaker local revient.

Le TER de 8h14 a plus de retard que prévu, le TGV de 9H36 fera un « arrêt exceptionnel » juste pour nous. Manque de bol pour lui, l’arrêt de ce TGV est annoncé au quai 2 depuis que nous nous y mouillons les pieds, en gros une demi heure, alors arrêt exceptionnel « mon cul »

en fait c’est une façon de ne pas avouer à haute voix : « bon ça va on est encore dans la merde jusqu’au cou et vous avec nous, adorables clients dont nous continuons à tester la réserve de compréhension, en 2009 comme depuis des années. On a été incapable de préparer les deux trains, donc on va transformer le TGV en voiture balais des conneries du TER On vous amène à Toulon vous prenez le TGV avec vos abonnements travail et on n’en parle plus … »

dsc00236-b-lowArrivée à Toulon, scène d’anthologie, nous sommes le 07 janvier, jour des grandes chutes de neige sur Marseille et la vallée du Rhône, il n’y a plus d’électricité, une pagaille monstre et le panneau d’affichage (voir ci contre) est en berne.

Le TER peut remercier la neige qui lui permet de cacher sous une débâcle météorologique à Marseille, ses errements impardonnables à Nice et les Arcs… et de remercier une nouvelle fois notre insondable compréhension

signé foudutrain, abonné du TER en PACA

Publicités
Cet article, publié dans humouristique, le matériel, ah le matériel !!!, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s