SUD RAcaIL en vers

La mise en mouvement ou l’arrêt de travail

Des deux le choix dépend si ça chauffe ou ça caille

Mais y’a pas de jours sans pour la lutte chez SUD RAIL

Et toujours tout le temps, pour nous c’est aye aye aye

 

Petit bouton au cul ? c’est l’arrêt de travail

la question est menue, une broutille, un détail ?

la cause est entendue, on se la joue canaille

plus de train au menu, bien fait pour la piétaille

 

le mal est plus profond ? on sort tout l’attirail

On vote la motion, on débat on pinaille

Le conflit tourne rond et ça piaille et ça piaille !

Le mouvement part à fond, sur les quais, la pagaille

 

Panneaux, pour nous les boeufs, écrits en petite taille

Vas les lire, en hébreu, en français ou en braille

En tout ce que tu veux, y’a plus un train qui vaille

Tu n’y vois que du bleu, tout le trafic déraille

 

comme aux mouches  ils la fourrent grosse et profond la paille

on est tous à la bourre, le quai se fait soupirail

on se sent aussi lourds que des ballots de paille

pendant que eux toujours ergotent et discutaillent

 

La merde qu’ils nous mettent, elle est de grande taille

Bombes et allumettes, ou plomb pour la mitraille

Un fusil à lunette, un marteau des tenailles

A tout la foule est prête pour broyer ces racailles

 

Ils nous poussent à la haine, nous mêlent à leurs chamailles

En otage, ils nous prennent, sur nos dos ils orpaillent,

Prêcheurs plein de bedaine, de leurs frocs se débraillent

et nous mettent à la peine, nous leurs malheureuses ouailles

 

le service minimum qui ferait bonne maille

se dilue dans le rhum, se perd dans les papayes

des ces méchants hommes qui nous narguent et ripaillent

nous prennent pour des pommes et nous privent de rail

 

le SUD chauffe les cerveaux que la cuisson entaille

de leurs meilleurs morceaux sans oublis et sans failles

laissant que des pruneaux sur des cervelles de caille

dilatant les ego au mépris de nos rails

 

Pour accommoder ces déchets, cette tripaille

A ce point faisandée, il n’y a que MAILLE qui aille

En grande quantité et avec beaucoup d’ail

Pour s’en débarrasser au fond de nos entrailles

 

signé: foudutrain, abonné du TER SCNF en PACA

Publicités
Cet article, publié dans les syndicats ..., poétique, polémiques, SUD RAcaIL, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s